War-Altimi Index du Forum
 
 
 
War-Altimi Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La vieille bicoque des Pietter - Dans l'un des quartiers pauvres

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    War-Altimi Index du Forum -> Le continent de l'Oubli : Terra Dinis -> Tëoundra [centre] -> La Ville Illusoire -> Zone résidentielle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitoko-chan
Aventuriers

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 612
Rang stupide: Tataaaa Mimiiiiiiiiiiiiiiiiii !
Localisation: A côté de l'admin principal. x)
Personnage: Clever Pietter
Niveau de maîtrise de la Mana: 1er Sceau levé

MessagePosté le: Lun 8 Fév - 22:06 (2010)    Sujet du message: La vieille bicoque des Pietter - Dans l'un des quartiers pauvres Répondre en citant

Clever avait fini par retrouver ses parents au bout de presque une heure de recherches, sur le point de rentrer à la maison, justement dans l'espoir que leur fils les y attendrait. En chemin, ils eurent tout le loisir de dire à ce dernier ce qu'ils pensaient de son discours. Bien entendu, sa mère l'avait trouvé courageux, mais un brin cru et un peu sec, il fallait s'y attendre de la part d'une femme simple et très à cheval sur les bonnes manières. Son père à l'inverse ne savait pas trop sur quel pied danser, devait-il être fier comme un coq ou à l'inverse soucieux de voir son jeune, bien jeune fils se lancer dans une entreprise aussi risquée ? En tous les cas, tous s'accordaient à dire qu'il fallait quoi qu'il arrive trouver des solutions et faire en sorte que les choses bougent rapidement. Ainsi, les parents se résignèrent à accepter le départ de leur fils unique et tant aimé, le coeur lourd de chagrin et d'inquiétude, eux, étant bien trop âgés et usés pour l'accompagner dans cette aventure.
Une fois rentrée à la modeste demeure familiale, chacun s'affaira comme il put pour ne pas se laisser gagner par la mélancolie. Clever se mit en quête d'un sac à dos marron pratique et solide même si plus de toute première jeunesse et les deux parents y tassèrent tout ce qu'ils purent. Sa mère y empila des boîtes de conserves de toutes sortes étrangement métamorphosées en bocaux au verre solide et épais et tous les fruits et noix suffisamment frais qu'elle trouva et pouvant être conservés, ainsi qu'un vaisselier rudimentaire comprenant assiette en bois, sculptée par son père lui-même, fourchette, couteau en métal et un verre du même alliage. Adieu la matière qu'était le plastique semblait-il... Son père lui fourra des bobines de fil, de la petite coutellerie, une vielle boussole en métal et une petite boîte de métal également contenant du fil de pêche et des hameçons... Ce à quoi Clever rajouta trois rechanges et une couverture de laine fine, retirant au passage la moitié des boîtes de conserves mises dans son sac par sa mère et qui y prenaient toute la place. Il avait donc de quoi tenir plus d'une semaine en faisant attention. Le temps des au revoir était donc venu...
La petite famille se tenait sur le perron de la vieille bicoque chacun paraissant embarrassé et incapable de dire mot, c'est finalement le père de famille qui se décida à prendre la parole en posant la main sur l'épaule de son fils en un geste solennel.


« Fils... Sois prudent surtout...
- Je tâcherai de l'être, ne t'en fais pas. Et de revenir aussi vite que possible. Avec les informations dont nous avons tous tant besoin.
- Oh Clever, je suis si fière de toi, et si inquiète à la fois... Oh mon tout petit, comme j'ai peur qu'il t'arrive quelque chose... Tout a changé si brutalement et ce monde est devenu tout à coup si déroutant... Oh promets-moi, promets-moi de nous revenir sain et sauf...
- Maman... »

Voilà bien une chose qu'il n'était absolument pas certain de pouvoir promettre... Mais comment pouvait-on avoir le coeur à inquiéter une mère aimante ?...Et puis, ce voyage pouvait tout aussi bien se passer sans soucis réels et il ne comptait de toute façon pas mourir si jeune. Il avait une famille sur laquelle veiller et qu'il n'abandonnerait certainement pas... Dans une expression aussi rassurante que possible, Clever sourit à sa mère en lui prenant les deux mains afin de les étreindre chaleureusement.

« Je t'en fais la promesse... »

Cette fois, le moment était venu il fallait partir. Bordel de dieu savait où d'ailleurs... Il verrait bien ça en chemin...

« Bon, je crois qu'il est temps pour moi d'y aller...
- Attends fils, prends ça ! »

Son père, qui avait disparu une poignée de secondes, revint en lui tendant la garde d'un sabre à la lame usée qui avait plus que vécu.


« C'est un vieux sabre qui appartenait à ton grand-père et dont il s'est servi du temps de la dernière grande guerre. Il ne vaut pas un clou mais... il est encore en bon état et il pourrait te servir.
- 'pa... Je sais que tu y tiens à tes vieux souvenirs... Je peux pas accepter de le prendre...
- J'y tiens moins qu'à la vie de mon fils ! Alors tu ne discutes pas et tu l'embarques !
- D'accord... d'accord... »

En bon fils qu'il était, Clever accepta donc le cadeau de son père en se disant qu'il avait tout aussi intérêt à faire en sorte de ne pas trop l'abîmer quand même... Il étreignit alors enfin ses deux parents et, une fois que sa mère accepta de le lâcher, à contre-coeur et avec grande difficulté, il leur adressa un ultime au revoir, le coeur pas moins gros qu'eux même s'il était décidé à partir.

« Fils...
- Je vous aime. Prenez soin de vous deux.
- Oh mon tout petit, mon tout petit... Ne t'inquiète pas pour nous et fais surtout attention à toi...
- Oui maman, je ferai attention. Je reviendrai bientôt, je vous en fais la promesse ! »

Un dernier large sourire empli de confiance, un dernier signe de la main vigoureux et énergique et le jeune homme tourna le dos aux deux seules personnes qui comptaient vraiment pour lui pour quitter le domicile familial. Son sourire s'effaça alors aussitôt que ses parents ne purent plus voir son visage et une expression bien plus sombre et ennuyée laissa place au Clever enjoué et sûr de lui. Bon sang, dans quelle panade est-ce qu'il avait été se fourrer ?... Et qu'est-ce qui allait bien pouvoir les attendre ?...
Sceptique le Clever ? Assez oui. A dire vrai, il ne croyait que peu aux bonnes suprises quand la situation laissait à penser que tout pouvait difficilement s'arranger. Mais il fallait bien prendre les choses en mains, pour le bien de ceux qu'il chérissait, pour préserver leur sécurité et leur paix... et qui sait ? Peut-être pouvoir leur bâtir un monde meilleur ? Cette idée là fit doucement sourire le jeune homme, pas qu'il n'y croyait pas, disons qu'il n'y croyait qu'à moitié.
Son sac sur le dos, Clever quitta le quartier miteux dans lequel il avait vu le jour.

___________________

~ Kit by Litchi_San ! Thanks ! ^_^ ~
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Lun 8 Fév - 22:06 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    War-Altimi Index du Forum -> Le continent de l'Oubli : Terra Dinis -> Tëoundra [centre] -> La Ville Illusoire -> Zone résidentielle Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème crée par Neohart et Mitoko-chan pour http://war-altimi.level52.com