War-Altimi Index du Forum
 
 
 
War-Altimi Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Grande place centrale du parc – 14h00
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    War-Altimi Index du Forum -> Le continent de l'Oubli : Terra Dinis -> Tëoundra [centre] -> La Ville Illusoire -> Zone de promenade
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kandoolou
Aventuriers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Déc 2009
Messages: 58
Rang stupide: The great fullcolor
Masculin
Localisation: somewhere over the rainbow
Personnage: Kandoo
Niveau de maîtrise de la Mana: 1er Sceau levé

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 23:00 (2010)    Sujet du message: Grande place centrale du parc – 14h00 Répondre en citant

- Pfiiouuuu, nan mais regardez moi tout ce monde ! s’exclama Kandoo en scrutant les environs.

Du monde, à ça oui, il y en avait. Si bien que notre petit rêveur se senti rapidement oppressé. Il fallait qu’il prenne de l’altitude. Premièrement parce qu’il ne voulait rien manquer de ce qui allait se passer. Deuxièmement parce qu’il jugeait que c’était la meilleure solution pour pouvoir discerner des visages familiers dans cette cohue.
Il repéra un petit kiosque non loin de l’endroit ou il se trouvait. –parfait, j’ai trouvé une bonne place maintenant, reste à l’atteindre.
Il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour rejoindre la petite battisse qu’il convoitait. Il se faufila avec grâce et souplesse au travers de la foule. Arrivé au kiosque, il entreprit de l’escalader. Et oui, c’était le toit de se dernier qui l’intéressait. Hissé en deux trois temps mouvement, il s’allongea sur le ventre, menton reposant sur ses mains croisé en se demandant s’il n’avait pas était un véritable chat dans une autre vie. A présent, il était confortablement installé et il allait pouvoir détailler la scène.

- une fourmilière, une fourmilière grouillante d’activité. Une fourmilière en panique, comme si elle venait d’être frappait par un gros cracha tout trop beuurk !! Oui, c’est ça… toutes les petites fourmis se mettent à bouger dans tout les sens, ne sachant pas trop quoi faire. Elles attendent peut-être juste la grosse pelle… (hj : « la grosse pelle » référence à Dewey dans la série Malcom).


C’est lorsque Kandoo se mit à regarder autour de lui à la recherche de visage familier, que le maire arriva escorté de moult garde du corps. Il semblait troublé et tenta tant bien que mal de trouver les mots afin de réconforter ses citoyens ou tout du moins maintenir un semblant d’ordre public.

Raté ! Une femme se mit à hurler des accusations à propos d’apocalypse et de choses dans se genre en désignant un duo non loin de Kandoo. - Mais quelle crétine celle là, il ne s’agis pas d’apocalypse mais de renouveaux !! En y regardant de plus près Kandoo reconnu l’une des personnes désigné par la folle. – THAMY !! Il s’agissait de Thamy Gorn !! Elle était accompagné d’une drôle de petite créature… -probablement un enfant, ou pas … Elle tenait une arme qui avait visiblement servi, mais avant que Kandoo ne puisse s’interroger sur le pourquoi du comment, la situation dégénéra. La foule commença à s’insurger contre la drôle de paire.


- pas bon, pas bon !! Il faut faire quelque chose !

Joignant le geste et la parole, Kandoo sauta du toit ou il se trouvait et atterrit sur une parcelle de sol dégagé comme s’il n’avait été qu’une plume. Bien qu’il n’eut que quelque mètre à franchir, sa progression vu lente en raison de l’épais mur de personne qu’il avait à franchir. C’est alors qu’arrivèrent une flopé d’homme en noirs. Ils s'attelèrent à faire cesser cette vague de violence envers Thamy et son … et son binôme.

– coOl des gentils ! J’vais pouvoir rejoindre Thamy sans problème maintenant, s’enjoua la garçon.

Il se trompait et il ne le compris que trop tard ; lorsqu’il se retrouva face à l’une de ces montagnes de muscles vêtues de noirs, prêt à se jeter sur lui pour l’empêcher de passer. Kandoo savait le temps qu’il essaye de s’expliquer, il mordrait la poussière.

- tant pis, il faut que je tente le tout pour le tout !!

Il repéra une ouverture entre les jambes du garde-du-corps, sans prendre le temps de réfléchir il plongea vers l’avant, regroupa son corps sur lui-même comme lors d’un saut périlleux et pivota. Lorsqu’il arriva entre les jambes de celui qui lui barré le passage, il avait la tête vers le bas et se trouvait à quelques centimètre du sol. C’est à ce moment là qu’il déplia les bras avec une incroyable vitesse et que d’une forte détente il se propulsa vers l’avant, de façon à retomber sur ses pieds derrière son opposant. Avant que celui-ci n’ai le temps de comprendre ce qui c’était passé, Kandoo repris sa course endiablé vers Thamy et :

- Non mais regardez-vous! Vous croyez pouvoir améliorer votre sort en agissant de la sorte? Je suis le "kid", je suis un criminel, j'ai fais pas mal de conneries vis a vis de certain d'entre vous, mais je n'ai pas l'intention de me laisser dépasser par les événements!! Là il ne s'agit pas d'une simple crise que les incapables que vous avez élus pourront régler d'un claquement de doigt! Pensez à vos familles et aux choses vraiment importantes pour vous bordel de merde!

Alors le Kid n’était pas juste une légende urbaine… Quel drôle de personnage.

- Si vous avez trop la trouille pour agir comme il faut dans une situation de crise, je vais le faire moi! Ainsi vous verrez que j'suis pas la cause de vos emmerdes!

J'appelle dans cette foule tous les gros bras, les intellos, ou tout simplement ceux qui ont suffisamment de couilles et de bon sens à venir me rejoindre pour tenter de trouver là cause de tout ce bordel.


Parfait, maintenant qu’il invitait les gens à le rejoindre ça allait être plus facile de s’apporchait.


- Thamy !! Thamy !! cria Kandoo en faisant de grands gestes avec ses bras tout en courant dans sa direction.

Pendant sa course vers Kid et la jeune femme, le p’tit bout fut interpellé par une voie qui venait de l’estrade, une voie qu’il lui était familière…

- Victor !

___________________
Il n'y a pas de petits gestes quand on est plusieurs milliards à les faire.

Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Dim 24 Jan - 23:00 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitoko-chan
Aventuriers

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 612
Rang stupide: Tataaaa Mimiiiiiiiiiiiiiiiiii !
Localisation: A côté de l'admin principal. x)
Personnage: Clever Pietter
Niveau de maîtrise de la Mana: 1er Sceau levé

MessagePosté le: Lun 25 Jan - 17:13 (2010)    Sujet du message: Grande place centrale du parc – 14h00 Répondre en citant

Le discours tardait à venir et c'était de moins en moins bon signe... Surtout que les gens commençaient à devenir de plus en plus angoissés. Ils finiraient par agir bientôt de la manière la plus élémentaire qui soit, telle des bêtes acculées par la peur. Ouais, ça risquait de devenir pas joli joli si les nouvelles n'étaient pas ne serait-ce qu'un tout petit peu positives et que la situation était déclarée sans espoir. Clever savait de quoi était capable l'être humain poussé par la peur et il redoutait la suite des évènements. Pas spécialement pour sa pomme non, mais pour la bêtise qu'il risquait bien de résulter du comportement des bestioles qui grouillaient sous ses pieds. Pour le moment ça bêlait, mais ça finirait bien par grogner et mordre ces animaux là, tous moutons qu'ils étaient, chacun d'eux cachait un loup... Gentil berger, j'espère que le son de ta clochette saura les apaiser...
Pessimiste lui ? Boarf, juste profondément déçu par l'espèce humaine en général. Bien que, sous ses airs blasés et désintéressés, persiste une lueur d'espoir. Même s'il ne se faisait pas d'illusion, ceux qui sauraient allumer et alimenter le véritable brasier du changement étaient peu nombreux, pour ne pas dire rares...

Clever fut tiré de ses pensées quand quelque chose, ou plutôt quelqu'un, s'évertua à grimper sur le toit du kiosque sous lequel il se trouvait. Agile, c'est qu'il y arrivait en plus l'animal. La tête penchée sur le côté, Clever observait la rapide ascension de cet homme qui ne pouvait forcément que posséder des gênes de félidé, quand, la foule s'agita. Il reporta alors son attention sur la scène et vit que le maire venait d'arriver. Hou hou, et il ne paraissait pas très pressé de faire son discours. Génial, ça s'annonçait finalement aussi mal barré qu'il l'avait imaginé. Et chiottes, il aurait préféré avoir tort tiens pour une fois. Le jeune homme se doutait déjà du goût qu'aurait la sauce du discours qu'allait leur servir le maire mais il l'écouta néanmoins attentivement.
Décevant... amèrement décevant... Il en avait même la nausée tellement c'était plat et bateau... Et il pensait vraiment parvenir à les caresser dans le bon sens du poil avec ce genre de discours ? Ben merde alors, on était dans un foutu bazar... Pas d'explication rationnelle, aucune information, pas la moindre petite parole rassurante... Pire ! Il remuait un autre bourbier en mettant le doigt sur une des réalités plus que délicates de ce monde. Inciter les classes à oublier leurs différences et à oeuvrer main dans la main ? Outch, c'était trop tôt ça, bien trop tôt mon gars...


« Tsss, de confiance et d'entraide... Ca se voit que tu n'as jamais été confronté à un véritable merdier mon vieux... Tu trembleras encore bien plus quand tu verras tes bons citoyens se transformer en monstres dont tu ne soupçonnais même pas l'existence... Les hommes politiques... qu'est-ce qu'on pouvait bien attendre d'eux de toute fa... ? »

A peine fit-il cette triste constatation qu'un cri perça dans la foule. Une femme faisait appel au plus vieux démon de ce monde : la crainte du jugement dernier. Et ça marchait ! On venait déjà de désigner des coupables. De là où il se trouvait, Clever avait bien du mal à distinguer les deux personnes juchées dans un arbre qu'on était en train de fustiger et littéralement lapider. Mais il percevait parfaitement leurs genres : une femme et un gamin. Oh bon sang, la connerie humaine n'avait décidément pas de limites...
Soupirant, le jeune homme demeura sceptique. Agir ? Comment ? Pourquoi ? Pour jouer au preux chevalier blanc ? Pfeuwah ! Ne me faites pas rire ! Il n'avait pas du tout la carrure pour ça. A part subir le même sort que celui qui attendait malheureusement ces deux là s'il se jetait corps et âme à leur rescousse son élan chevaleresque n'aboutirait pas à grand chose... C'était d'ailleurs frustrant en un sens, que de se savoir encore une fois totalement impuissant... S'il avait seulement la force ou le pouvoir de changer ce monde... dieu sait qu'il ne s'en priverait pas... L'homme-chat fit moins cas de ce genre de réflexions lui, il venait de sauter du toit et de foncer en direction du lieu des hostilités. Soit il était totalement inconscient, soit, ce pouvoir, lui le possédait. Mais oui bien sûr... Non mais tu dérailles complètement mon vieux Clever... Par contre... il ne pouvait pas non plus rester les bras croisés... Il était une promesse qu'il s'était faite à lui-même et il comptait bien la tenir, coûte que coûte... Mais bordel, là, sérieusement ? Dans l'état actuel des choses, qu'est-ce qu'il pouvait bien faire ?... Superman n'existait pas et il n'était pas un super-héros ! Ni même un héros tout court...
Bon, au moins, les choses semblaient s'arranger un peu pour le gamin et la fille, des « alliés » les ayant rejoints. Même si le gamin piailliait un discours incompréhensible dont la moitié des mots que Clever compris semblaient bien sentis. Ca manquait cruellement de psychologie tout ça... Pas comme ça qu'il allait les mettre dans sa poche lui non plus...

Au loin, du côté de l'estrade, une autre voix, bien plus forte, avait réussi à couvrir le brouhaha de la foule qui se tut en partie. Tiens ? Un nouvel intervenant ? D'où est-ce qu'il sortait ce richard là aux airs de noblion ? Pas moins curieux que le reste de la foule, Clever tendit l'oreille pour entendre ce qu'il avait à dire. Mais le voilà le chevalier blanc ! A gerber ce discours là aussi... Même s'il essayait déjà plus d'établir un plan d'action en offrant des possibilités de solutions aux habitants. Mais ça puait le fils à papa qui craignait pour ses miches. Rester sur place ? Pour organiser une défense ? Mais contre quoi ??? Qu'est-ce qu'ils avaient à craindre ??? Et allez, c'était reparti pour une bonne crise de paranoïa aigüe ! Merde, si on l'avait laissé passer et prendre la parole lui alors pourquoi pas d'autres ???
Sans plus attendre, cette idée bien en tête, l'apprenti quitta donc son abri précaire et se faufila à travers la foule en se contorsionnant, tirant ou poussant pour passer entre les corps serrés et agités sans risquer de prendre un coup de coude ou de pied malheureux. Après des minutes interminables et éprouvantes, il arriva donc à son tour devant le bouclier humain que formaient les agents de la brigade d'intervention des forces spéciales juste devant l'estrade. S'appuyant alors comme il le pouvait sur les boucliers qui l'empêchaient d'avancer, il se mit à sauter sur place dans l'espoir d'attirer l'attention de l'un de ceux qui se trouvaient sur l'estrade. Lui aussi avait décidé qu'il avait son mot à dire et qu'il comptait bien jouer un rôle dans cette histoire.


« Hé ! Hé ! Oh ! En bas ! Laissez-moi monter ! Moi aussi je veux prendre la parole ! Filez-moi ce porte-voix ! Crénom de... ! Ooooooooooooooooh ! Tu vas me regarder oui ??!! Toi le blond-blanc là ! Eh ! Monsieur le maire ! »

Clever avait beau s'époumonner, on ne l'entendait que très mal.

:nara:

Sur l'estrade, deux agents s'étaient apprêtés à se jeter sur Victor mais, voyant qu'il ne s'agissait en aucun cas d'un attentat, le maire intervint et les retint de le faire.

« Laissez... laissez-le dire ce qu'il a à dire... Au point où on en est... toutes les solutions sont les bienvenues... »

Accompagnant les deux agents pour qu'ils se mettent en retrait, le maire ne put donc pas voir qu'un jeune homme au bas de l'estrade tentait d'attirer son attention, trop soucieux et empressé qu'il était de laisser un autre prendre en mains la situation et se débrouiller avec. Non, le maire n'était pas un trouillard, disons qu'il était quelqu'un de prudent, quand il sentait sa tranquillité sur le point d'être menacée...
___________________

~ Kit by Litchi_San ! Thanks ! ^_^ ~
Revenir en haut
MSN
John Caz
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 25 Jan - 21:27 (2010)    Sujet du message: Grande place centrale du parc – 14h00 Répondre en citant

(HS :Il n'y a pas de soucis Djenna ^^)


De la déception se peignit sur le visage de Miria, si inconsciemment elle savait que les autorités en saurait autant que le premier venus, elle avait espéré croire qu'il n'en était rien...

Et le discours du vieil homme, n'avait rien de très convainquant d'ailleurs les cris de l'hystérique qui désignait du doigt un petit garçon aux cheveux cendrée et une jeune femme blonde parurent avoir plus d'effet sur la foule dont la plupart se mettait à jeter des cailloux sur l'étrange duo.


« Mon dieu... »

Elle se sentit alors tirer en arrière, en tournant la tête elle vit son « patient » cracher sa cigarette au sol pour l'éteindre, il n'avait rien écouté de ce que le maire avait dis sans doute, mais son visage était tourné vers les deux « chevalier de l'apocalypse » avec une lueur étrange dans le regard.

« Miria, on part »

Tout en disant cela, il la tira vers lui pour refermer ses bras sur elle, une attitude qui bien qu'agréable, paraissait aussi étrange que ses paroles.

« Mais John, il faut qu'on reste ici jusqu'à ce qu'un plan soit décidé et...
- se faire joyeusement maltraiter ? »



Le petit grisonnant avait décidé de répondre par le dialogue et invitait ceux qui le désirait à trouver une solution au problème ensemble, bien peu de temps après c'était un autre jeune homme qui faisait plus ou moins la même chose, même dis différemment, John s'était tût durant, pas qu'il écoute, il n'en avait absolument rien à cirer. Non il resta à regarder dans les yeux de Miria qui semblait ne pas savoir répondre à sa dernière remarque, il était en effet clair que la population n'attendait qu'un déclic pour exploser...

« Restons encore un peu...
- D'accord, mais je te préviens, dès que les animaux seront en routes, nous partirons aussi vite que possible... »

Soupirant, le jeune homme voulu libérer la blonde, mais cette dernière rattrapa ses bras.


« Je préfère rester encore un peu ici aussi...
- ... »

Reportant son regard sur les deux personnes qui venaient de parler, Miria se blottit un peu plus dans les bras de John, avant d’attendre de voir la suite des événements.
Revenir en haut
Thamy
Freelancers

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2009
Messages: 404
Rang stupide: Tim-Tham
Féminin
Localisation: Quelque part...
Personnage: Thamy Gorn
Niveau de maîtrise de la Mana: 0
Elément: Glace

MessagePosté le: Mar 26 Jan - 00:10 (2010)    Sujet du message: Grande place centrale du parc – 14h00 Répondre en citant

Slayn et Thamy ne passaient évidemment pas inaperçus pour ceux qui passaient à proximité d'eux, et ce n'était évidemment nullement le fait de la grande beauté simplement éblouissante de la demoiselle... Il y eut plusieurs fois des regards limite apeurés qui se figèrent sur cet étrange couple pour s'en écarter aussitôt. Elle ne retint que celui d'un musicien (ne se promenait-il pas avec une gratte et deux donzelles à ses bras ?) mais les exemples pouvaient se multiplier qu'elle n'en tint pas un instant compte.
Grand mal lui en prit, à elle qui s'arrangeait pour tout contrôler autour d'elle, ou du moins un minimum.

Mais la situation était pour tous hors de tout contrôle et la brillante mais inutile déclaration du maire n'arrangea rien à l'affaire présente.
Le chaos était près de se déclarer et toutes les bonnes volontés au monde auront du mal à contenir ce qu'il se prépare inévitablement lorsque des gens sont effrayés et qu'ils ne comprennent pas ce qu'il leur arrive.
Le maire déclara bien difficilement que les autorités dont il était le chef ne savaient rien de la situation actuelle qui venait de s'abattre sans prévenir sur eux. Il ne fallut rien de plus pour allumer certaines étincelles instables. Une femme se mit à hurler à l'Apocalypse et Thamy ne se rendit compte qu'elle parlait d'elle et du gamin en évoquant des anges de la mort que lorsque les premiers projectiles plurent sur eux.
Pourquoi ne réagit-elle pas plus promptement à ces attaques ? Elle aurait bien été incapable de le dire avec précision. Elle réfléchissait simplement à ce qu'il avait bien pu se passer pour que leur monde si parfait, leur cocon au ciel bleu sans ombre se brise soudain. Le phénomène était étrange et elle ne pouvait s'empêcher désormais de s'en interroger, elle pour qui les sciences, tout comme les lettres ne disaient rien.

Les évènements s'enchainèrent qui la laissèrent presque de glace.
Son complice en culottes courtes tenta tant bien que mal, armé de sa seule batte de base-ball, de marquer le plus de touch-down possibles contre les pierres qui leur étaient destinés. Quelques cerbères d'une quelconque mafia arrivèrent à se frayer un chemin jusqu'à l'arbre où ils étaient si bien perchés et essayèrent de contenir la foule autour d'eux. Il y avait toujours les téméraires et les fous qui cherchaient à leur accabler tous leurs malheurs à grands coups d'insultes et de cailloux ramassés à même le sol. Puis il y avait les autres qui continuaient avec leurs regards hagards d'attendre que quelque chose de concret se produise après la secousse qu'ils venaient de se manger en pleine poire... N'avait-il vraiment rien à faire ? Vraiment rien pour comprendre ce qu'il s'était passé ? Pour survivre dans ce qui ressemblait à un enfer sur terre ?
Oui les anges de Lucifer étaient parmi vous, chiens galeux qui pissaient sur vos godasses ! pensa-t-elle en posant sur cette foule ci rassemblée mais totalement passive un regard glacé. Puis elle soupira. Ca ne méritait même pas qu'on s'énerve.

Et le gamin qui voulait la protéger et qui se laissait derechef dans un appel au calme et à l'action.
Oui c'était ça qu'il fallait faire mais le détachement dont elle faisait preuve à cet instant la déstabilisait presque elle même...
Suivi le discours d'un nobliau dont elle croyait déjà avoir vu la tête à quelque diner. Celui-ci avait réussi à se hisser sur l'estrade et poussant le maire avait pris sa place pour déclarer solennellement qu'il fallait se serrer les coudes, qu'il fallait se montrer solidaire dans l'adversité. Bien belles paroles certes mais l'héritière Gorn ne se sentait pas si concernée que ça par la défense de cette ville. S'il y avait autre chose ailleurs pourquoi ne pas s'y rendre pour se divertir un peu ?

Et s'il n'avait pas fallu en rajouter une couche, un autre visage connu entrant dans son champs de vision...
"Oh non pas lui..." laissa-t-elle échapper bien malgré elle, perdant une seconde sa froide patience.
Heureusement qu'Akiro fut interrompu dans son élan jovial par le discours du dénommé Victor. Il était du genre pot-de-colle celui-là et pas de ceux qu'elle arrivait à supporter longtemps. Avec une arme à la main, elle devrait se contrôler au maximum pour ne pas le couper en deux devant tout le monde s'il venait à trop l'emmerder (autant parler franchement !)

Oui Thamy Gorn perdait patience ! C'était rare mais l'évènement l'était également.
Alors elle se contenta de se hisser sur une branche plus haute et de s'y asseoir en fermant les yeux. L'envie la titillait d'un joli bain de sang mais elle finirait encore plus probablement morte dans les secondes qui suivraient et elle n'aimait pas du tout cette option.

"Slayn... Chéri... Cesse de t'époumoner pour de pauvres larves sans cervelle... Faut laisser décanter encore un peu la chose pour qu'ils puisent réfléchir avec raison. "

La belle aurait pu prendre la parole à son tour, mais sur le moment elle avait surtout besoin de se calmer un bon coup.
___________________

Revenir en haut
Vaya
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 26 Jan - 11:32 (2010)    Sujet du message: Grande place centrale du parc – 14h00 Répondre en citant

Aliénor leva de grands yeux étonnés face au discours plus que creux du maire. Encore un qui n'avait pas les épaules. Elle aurait pu le vérifier par une carte rapidement, mais les remous que créaient la foule agitée commençait vraiment à la gener. Elle aurait facilement pu faire tomber ses cartes, et ca, il en était hors de questions. ce qui la contrariait fortement. Comment savoir ce qu'il se tramait ? Le maire finissant son monologue creux, déjà une hystérique tirait la couverture à elle...

Et voila, le spectacle commençait. Toute période de changement était précédé par du stress. c'était normal, et bien connu. les gens n'aiment pas le changement. Le futur, ca fait peur, sauf a une petite poignée. Mais dans ce cas là, ils n'étaient pas écouté. Al' se contenta de regarder les deux pauvres âmes se faire lyncher en public. Mais les événements allaient bon train, dans l'élan de cette foule massive. Déjà la résistance s'opérait et il semblait que la belle blonde et le gamin avait de la ressource et des connaissances. Elle jeta un coup d'oeil au jeune homme agile qui escaladait pour les rejoindre... La solution était peut-être en hauteur, prendre de la distance pour voir, observer, peut-etre comprendre. Mais malheureusement, elle n'était pas très sportive, alors grimper dans un arbre, sans échelle, c'était mission impossible.

Alors qu'elle divaguait de pensées en pensées, sans vraiment s'intéresser au drame qui se jouait autour d'elle, son oreille perçut un nouveau discours, pas plus structuré mais néanmoins porteur de plus d'espoirs et d'organisation... Il allait falloir être concret pour convaincre des oreilles sourdes d'angoisses. Al' s'approcha, de toute façon, c'était le lieu le plus proche d'elle. Elle bouscula sans faire expret un un couple dont la fille avait une drôle de chevelure blanche. Alors qu'elle s'approchait, elle vit un jeune homme qui s'agitait en bas de l'estrade, prétextant des choses à dire et revendiquer.

Curieuse, elle lui tapota sur l'épaule :

"tu veux un coup de main?"

tout en lui montrant ses mains prete a lui faire la courte échelle
Revenir en haut
Mitoko-chan
Aventuriers

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 612
Rang stupide: Tataaaa Mimiiiiiiiiiiiiiiiiii !
Localisation: A côté de l'admin principal. x)
Personnage: Clever Pietter
Niveau de maîtrise de la Mana: 1er Sceau levé

MessagePosté le: Mar 26 Jan - 17:11 (2010)    Sujet du message: Grande place centrale du parc – 14h00 Répondre en citant

Entre deux sauts, bras levés bien haut, Clever sentit quelque chose lui tapoter sur l'épaule et se retourna brusquement, sur le qui-vive, des fois qu'il s'agisse d'une mauvaise surprise... de plus ? Il resta alors figé dans un expression de surprise inquiète, les bras en croix et les yeux ronds, face à ce qui n'était autre qu'une jeune femme qui lui proposait son aide.
Ha ha... une fille... Su... per...
Lui qui faisait toujours en sorte de se trouver le moins proche possible du genre féminin... Il fallait dire qu'il avait ses raisons qui étaient, soit-dit en passant, de très bonnes raisons... Même si, il était dommage que du coup, certaines vieilles blessures ne puissent guérir sans thérapie appropriée, à savoir, combattre le mal par le mal et faire de nouveau un pas vers ce dont il avait appris à se méfier et même à craindre. Fort heureusement, la peur n'était pas devenue paranoïa et le jeune homme savait parfaitement se contrôler et rester maître de lui-même en présence d'un individu du sexe opposé. Tant que les contacts physiques étaient évités autant que possible... Ils étaient au milieu d'une foule, ça devrait aller...
Redevenant parfaitement naturel, bien que restant sur ses gardes, le jeune homme répondit alors d'un air pas franchement convaincu par l'idée de la rousse :


« Ah euh... Ce serait... vraiment sympa. Mais... je pense pas que ces gars là accepteront de jouer le mur... »

Oh... et pourquoi pas ? Clever se retourna alors vers l'un des agents et tenta de faire un petit numéro de « charme ».

« Quoique, s'ils acceptaient et fermaient les yeux juste pour cette fois, c'est sûr que je ne verrais plus les flics et plus particulièrement les forces spéciales de la même façon. Vous en dites quoi les gars ? Ca vous dirait de redorer votre blason en cette situation de crise ? Sincèrement, dans la situation actuelle des choses, mieux vaut laisser à ceux qui ont peut-être une chance d'y parvenir la possibilité d'essayer de calmer le jeu, non ? Promis, rien dans les poches, rien dans les manches et rien qui ne soit pas naturel ou même catholique dans mon pantalon, si vous voulez fouiller pour vous en assurer faites-vous plaisir. Enfin... pas trop quand même... Alors ? C'est oui ? Ou vous préférez encore passer pour des brutes en taaaaapaaaaaaant d'abord et taaaaapaaaant ensuite ? Mauvaise image hein ? Pas très glorieuse et sans doute pas particulièrement représentative. Je suis sûr que vous n'aspirez qu'à plus de considération. Alors un petit geste ?
- Tu nous prends vraiment pour des cons...  »

Bon, ben la réponse semblait être non... Peut-être qu'il y avait été trop fort en évoquant le fait que parfois les membres de telles unités armées pouvaient agir à la manière de euh... brutes non-pensantes ? Il y allait de toute façon quoi qu'il arrive toujours trop fort... Tenir sa langue était une qualité qu'il ne possédait malheureusement pas... Zut, si on pouvait même pas être franc...
L'agent le repoussa violemment à l'aide de son bouclier et s'il ne s'était pas rattrapé de justesse, il aurait fini les fesses sur le sol dallé. Mais le meilleur restait à venir, l'agent venait de lever sa matraque dans un geste menaçant. Super, exactement ce qu'il redoutait... D'autres pour se joindre à la fête ? Non c'était juste celui-là qui avait la bile qui s'échauffait facilement ? Espérons que cette fille soit vive des fois que l'homme décide de s'en prendre à elle de dépit, parce qu'il comptait bien éviter les coups... Se laisser passer à tabac et quoi encore ?... Pour que ce soit encore plus la panique ?... Merci bien...

___________________

~ Kit by Litchi_San ! Thanks ! ^_^ ~
Revenir en haut
MSN
Vaya
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 26 Jan - 19:37 (2010)    Sujet du message: Grande place centrale du parc – 14h00 Répondre en citant

Al' ouvrit des yeux ronds. Les secondes s'égrenaient lentement, inexorablement, comme suspendues. Elle se demanda même s'il n'était pas sourd, ou peut-etre qu'il ne comprenait pas ce qu'elle disait ? Entre le brouhaha ambiant et parfois, sa façon d'écorché les mots... ou carrément de les inventer. Il fallait suivre c'est vrai ! Ou peut-être que le garçon était un peu... stupide ? Ah enfin, une réaction. Pas celle qu'elle s'attendait c'est vrai. Elle observa la petite altercation entre l'espèce de gorille et Clever, se demandant comment elle avait pu oublier ce barrage. Non, mais là, ca dépassait la simple logique de base. En proie à l'indécision, elle ne put résister, il fallait qu'elle le sorte, comme un talisman protecteur, une boussole spirituelle. Elle ne savait plus quoi faire, et cela la mettait dans un sentiment de faiblesse un peu trop angoissant tout de même.

Car non seulement, il prenait le gorille pour un idiot, mais elle aussi elle se sentait pour le coup visée. Alors alors… que faire ? Elle entrouvrit le jeu, et tira une carte : la numéro 32… la méchanceté. Ah ba ca, elle avait bien compris, pas besoin d’etre devin ! Non mais quelle blague ! Avec le symbole de mars en haut à droite, le feu, l’action… sauf que pour le coup, elle ne savait pas si la méchanceté s’appliquait au jeune homme, au vigile, ou simplement à la situation. Quel dilemme. Une matraque se profilait à l’horizon, haute dans le ciel, qui allait retombait sur leurs deux cervelles molles. La, c’était méchant, oh oui, très méchant, ils n’avaient tout de même pas fait grand-chose pour mériter un tel châtiment. Bon en gros, fallait se tirer, la bagarre pas son truc non plus, et ce n’est pas elle qui allait se mouiller pour un type qu’elle ne connaissait pas, fallait pas exagérer, la carte, ce n’était pas celle du courage, mais plutôt la méfiance…

Elle prit le temps nécessaire pour ranger avec soin son jeu de carte qui ne la quittait jamais, et la seule action qui lui vint à l’esprit pour éviter la matraque vu qu’il était difficile de reculer dans cette foule plutôt compacte, fut de sauter et s’accrocher à la manche de l’homme, ce qui lui fit perdre l’équilibre et s’étaler sur le sol.


« Super tes discours, maintenant vaut mieux se tirer avant que les autres descendent ! Enfin si tu veux rester la, grande gueule, tu fais comme tu le sens remarque ! »

Et elle entama un mouvement pour essayer de fendre la masse de la population attroupée.
Revenir en haut
Psymon
Freelancers

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2009
Messages: 182
Rang stupide: PPS Boy
Masculin
Personnage: Slayn
Niveau de maîtrise de la Mana: 0
Elément: Foudre

MessagePosté le: Mar 26 Jan - 22:47 (2010)    Sujet du message: Grande place centrale du parc – 14h00 Répondre en citant

Le jeune garçon ne pu que constater l'échec de ses paroles, sa voix ne portait pas assez loin, il fallait un ampliphicateur au moins aussi gros que celui de l'estrade. De toute façon, la parlote n'était pas vraiment son truc. Tout ce qui l'importait était de se tirer d'ici très vite. Dommage. Il allait falloir trouver autre chose.

D'autre dans la foule semblaient se démener pour ramener le calme, sans grand succès visiblement.

Un gamin vint interpeller sa compagne. Il se demandait bien qui ça pouvait bien être. Thamy en tout cas ne semblait pas très heureuse de le revoir.

Elle semblait très perturbée par l'ambiance générale. attend comment elle l'avait appelé? "Chéri"!!! Son coeur bondi d'un coup et il se sentit de quoi affronter toute cette foule déchainée. Il fallait sortir d'ici.

Mais avant tout, calmer Thamy qui risquait d'exploser d'un moment à l'autre. Il s'approcha de sa jolie blonde et se blottit contre elle.


" Tu sais, T'aurai été n'importe quelle blondasse, je t'aurai abandonné ici et j'aurai profité de ma petite taille pour me tailler d'ici très vite^^

J'veux rester avec toi, alors me fais pas le coup de perdre ton sang froid, on va trouver un moyen de se tirer d'ici et d'être au calme."

Profitant de l'arrêt des projectile, le garçonnet se creusa la tête. Il lui fallait une idée. Une idée intelligente!!! Exercice extrêmement difficile auquel le gamin ne prêtait pas souvent. Cependant une lueur de génie éclaira son regard et cette fameuse idée se concrétisa.

Il prit la grande feuille de papier dont il s'était servit comme porte voix ainsi qu'une petite branche qu'il brisa. Il trempa le bout pointu de la branche dans le sang qui filait de ses nouvelles plaie dûe aux projectiles et écrivit sur le verso blanc de son papier.


Pédagogie + Diplomatie=inefficace.
Besoin plus gros choc pour monopoliser attention et faire silence.
Gueule un truc du genre : "Mon dieu! Regardez! La centrale nucléaire!",
ou "Regardez dans le ciel!".
Profite du calme provoqué par l'effet de surprise pour t'approprier la parole.

Le Kid


Puis il souffla sur cette encre de fortune pour la faire sécher et plia le papier pour en faire un avion.

Il écrivit sur l'aile "Urgent/Ouvre" et se plaça au bout d'une branche pour avoir un endroit dégagé des feuilles où il aurait l'estrade en vue.

Le vent était favorable, ça pouvait marcher. Il envoya alors l'avion en direction de la scène en espérant que quelqu'un l'apperçoive et le lise.

La chance fit mieux que ça et envoya le planeur attérir contre l'épaule du jeune noble qui était au porte voix

___________________

"I thought what I'd do was, I'd pretend I was one of those deaf-mutes."
Revenir en haut
Bass'
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 27 Jan - 00:11 (2010)    Sujet du message: Grande place centrale du parc – 14h00 Répondre en citant

Ania serrait Angel contre elle comme si sa vie en dépendait. MA pauvre basse serait bon pour un ré-accordage en force, mais je n'osais le faire remarquer à la jeune fille, l'ardeur avec laquelle elle protégeait mon instrument me faisait chaud au cœur. Amélie, quand à elle, surveillait tel un phare le moindre mouvement du haut de son perchoir. Mais le discourt du maire ne nécessita pas une retranscription auditive. Il fut prononcé suffisamment fort pour qu'on le comprenne... Et qu'on comprenne que toute le monde ne comprenait rien à la situation ! Politiques pourrites....

Je tiras la moue alors que le maire se confondait en excuses, quand l'ambiance dégénéra en quelques secondes. Un mot. Un seul, et tout devint chaotique. « Apocalypse ».... Arf, je suis pas croyant, mais quand la fin du monde vient, on est pas sensé mourir tous dans d'atroces souffrances en voyant le ciel s'embraser, et toutes les allégories possible d'une mort lente et douloureuse comme le bûcher, l'écartèlement, ou bien encore l'enfoncement d'une pique acéré dans le.... fondement ? Blague a part, la folle, là, à crier partout entraina une sacré vague de terreur. Tout le monde se mit, soit a jeter des pierres sur les psychopathes de tout a l'heure, soit à s'enfuir, soit (pour une minorité) à monter sur l'estrade histoire de hurler un message rassurant comme le maire, du genre «c'est le même, mais en différent».... Aussi préférais-je abandonner l'espoir de trouver a la fois des réponses et des ordres de conduites dans ce lieu devenu chaos et folie. Je tirais un peu la jambe d'Amélie :

- Princesse, on se tire. Je sais pas ce qui se passe mais ca devient plus dangereux de rester là qu'affronter la « colère de Dieu ». Ania ! On se tire !........ Ania......?..... Ania !!!

La jeune châtain qui, à peine 1 minute avant, était collé a mon dos, avait disparue. Me*** !! Perdant un peu mon sang-froid, je luttais contre le flot humain pour tenter de retrouver la jeune fille. Mais les gens se pressaient de plus en plus et alors que j'apercevais Ania tentant de nos retrouver, un homme se précipita vers moi, en tentant de fuir et me rentra dedans, nous projetant a terre, moi Amélie et l'homme. Je me relevais aussi vite que possible pour ne pas mourir piétiné et écartait avec violence les autres personnes hurlantes pour retrouver ma fan.

- Bor*** de m****... c'est pas parce que c'est la folie qui faut se permettre n'importe quoi ! DÉGAGEZ !! Vous voyez bien qu'il y a une fille par terre !

Plus d'une personne fut écartée de façon « musclée » et c'est une main ensanglantée (dont une phalange cassée) qui attrapa le bras d'Amélie. Je la tirais sèchement vers moi et la tenais pas les bras.

- Amélie !! Ca va ! T'as rien ?! Vite, on retrouve Ania et on se tire ! ANIA !!!
Revenir en haut
Neohart
Bâtisseurs

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2009
Messages: 365
Rang stupide: Alcoolique notoire refoulé. x)
Masculin
Localisation: Angers :P
Personnage: Emilie Sun
Niveau de maîtrise de la Mana: 0

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 19:02 (2010)    Sujet du message: Grande place centrale du parc – 14h00 Répondre en citant

Si l’équipe spéciale ne s’était pas encore jetée sur lui, c’était bien grâce à ce bon maire qui avait essayé de faire de son mieux pour les gens de cette Ville. Il avait déjà donc un allié ? Un fin sourire se dessina alors sur ses lèvres, ne se doutant pas un seul instant que le maire se servait de cette intervention pour avoir la paix. Mais mon dieu, qu’il était bon d’être regardé, de se sentir important, de représenter pour ce peuple une faible lue…
Tiens, il y avait de l’agitation en bas, surtout un jeune homme qui essayait de se faire entendre tant bien que mal. Ceci l’intrigua fortement, et l’envie d’échanger un avis avec lui sur la situation grimpa en flèche. Mais la suite fit encore plus sourire le jeune homme. Une fille venait lui proposer son aide pour le faire grimper. Cependant, la suite n’eut rien de drôle, l’agent n’apprécia pas l’humour du jeune homme et pour le signaler, il avait levé son arme.


« Vous ! Arrêtez cette folie ! Nous ne sommes pas ici pour nous exterminer ! »

Cependant, l’instant d’après, la fille venait de faire trébucher l’agent qui avait menacé le jeune homme. Dans un soupir de soulagement, il se retourna alors vers le maire pour lui faire comprendre que son concours serait le bienvenu. Il avait encore besoin de son soutien. Encore un peu …

« Monsieur le maire, voulez vous m’accorder une dernière requête ? Laissez monter ce garçon sur l’estrade.
:nara:
Au point où en est … Je ne risque pas grand-chose à le faire … Il n’a rien d’une menace…»

Le maire prit alors la direction de son équipe spéciale pour leur ordonner, non sans une certaine appréhension :

« Messieurs, laissez-le venir sur l’estrade. »

Pendant ce temps, une feuille de papier pliée pour faire un avion venait d’arriver sur le pupitre, et celle-ci était semblait-il destinée à Victor. Celui-ci l’ouvrit et ce qu’il y découvrit un sorte de texte ensanglanté qui avait coulé et était déformé par le vent. Il n’y comprit pas grand-chose et préférait de toute façon se concentrer sur le garçon qui voulait monter. Posant rapidement la lettre sur le pupitre, il attendit alors l’arrivée du nouvel arrivant, un sourire aux lèvres.
___________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Mitoko-chan
Aventuriers

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2009
Messages: 612
Rang stupide: Tataaaa Mimiiiiiiiiiiiiiiiiii !
Localisation: A côté de l'admin principal. x)
Personnage: Clever Pietter
Niveau de maîtrise de la Mana: 1er Sceau levé

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 14:32 (2010)    Sujet du message: Grande place centrale du parc – 14h00 Répondre en citant

Vaya a écrit:

Elle prit le temps nécessaire pour ranger avec soin son jeu de carte qui ne la quittait jamais, et la seule action qui lui vint à l’esprit pour éviter la matraque vu qu’il était difficile de reculer dans cette foule plutôt compacte, fut de sauter et s’accrocher à la manche de l’homme, ce qui lui fit perdre l’équilibre et s’étaler sur le sol. [/b]

« Super tes discours, maintenant vaut mieux se tirer avant que les autres descendent ! Enfin si tu veux rester la, grande gueule, tu fais comme tu le sens remarque ! »

Et elle entama un mouvement pour essayer de fendre la masse de la population attroupée.



Et fu...
Ca il était loin de l'avoir prévu... Ce que venait de faire cette fille en se jetant sur l'agent pour le déséquilibrer et le faire tomber c'était... mais totalement stupide ! Tout ce qu'elle allait y gagner c'était de le mettre en droit de faire appel à ses collègues pour le soutenir. Légitime défense de mes... Bon, du calme, elle n'avait sans doute pas voulu mal faire... Sauf que maintenant, si le gars tenait à se venger et encourageait ses « petits copains » à jouer de la matraque ce serait de nouveau la panique et une émeute ne tarderait pas à voir le jour... Oui mais merde quoi... il n'allait pas rester là à encaisser les coups pour la bourde de cette rousse... non ?... Fallait croire que si...
Et fu... !
Sous le coup du stress, Clever balança alors à la rousse en haussant la voix ce qu'il pensait de sa propre initiative avant qu'elle n'arrive à filer :


« Parce que tu crois franchement que c'est mieux de fiche un agent des forces de l'ordre à terre ?! Non sérieusement, ça n'a pas traversé une seule seconde ta petite tête que porter la main sur ce molosse était la dernière chose à faire dans le cas présent ??? Et merde alors... Grande gueule peut-être n'empêche qu'il faut réparer les pots cassés maintenant et que, vu que tu comptes te tirer, je vais bien devoir m'en charger moi-même ! »

Les femmes... Pour sûr, elles étaient capables de grandes idées élaborées et de beaucoup d'intelligence, parfois perfide, pour mener à bien un projet. Mais qu'une situation leur échappe et qu'elles en perdent le contrôle et elles paniquaient... Et qui c'est du coup qui devait passer derrière elles pour finir le sale boulot et faire ce dont elles ne se sentaient pas capables parce que ne l'ayant pas prévu ?... Dans le mile, les hommes...

« Bande de petits cons... »

Houlà, médor était de nouveau debout et pas content du tout... Pour le coup, Clever trouva l'idée qu'il avait en tête assez ridicule... Oui enfin, si quelqu'un avait mieux qu'il se manifeste ! Non, personne ? Wouaow comme c'était étonnant ! Bon, ce serait donc rien que moi et moi-même, comme au bon vieux temps.
Oui, le jeune homme ne manquait pas d'un certain humour et avait un petit faible pour l'auto-dérision... Or, donc, quand l'agent se tint de nouveau sur ses pieds et se dressa de toute sa hauteur devant Clever d'un air menaçant, celui-ci feint de n'être nullement impressionné pour de suite tenter de ré-instaurer un dialogue, tout en sachant pertinemment que... ça avait toutes les chances de ne mener à rien...


« Euh donc... J'imagine que maintenant vous me laisserez encore moins passer... Non pourtant, vous savez, cette demoiselle ne pensait pas à mal, elle a juste une peur phobique de tout ce qui est coups et violences en tous genres visiblement. Remarque, il faut la comprendre, moi non plus je ne suis jamais enchanté par l'idée de m'en prendre une dans la tronche. D'ailleurs, on pourrait pas faire un effort et agir en individus civilisés toi et moi ? Bon d'accord, je t'ai traité de brute, tu m'as traité de con. On est quittes non ? On ne pourrait pas en rester l... ? »

Clever observa alors la matraque s'élever une seconde fois dans un geste au ralenti qui donnait un aspect répétitif à la scène sacrément lourd.

« Visiblement non... »

Alors qu'il se préparait à esquiver, une sorte de... vous savez ces trucs là... ah oui ! Un miracle ! C'est quelque chose qui en approchait qui se produisit. Un autre agent venait de mettre la main sur l'épaule de son camarade et ce dernier, coupé dans son élan, échangea quelques mots avec ce qui s'avérait être son supérieur.


« Tod, tu le laisses passer, ordre du maire.
- De quoi ??? Mais il...
- C'est un ordre. Ne discute pas.
- … »

L'agent s'écarta donc à contre-coeur et fit signe à Clever de circuler rapidement vers l'estrade.


« Tu as autorisation de monter... Bouge vite fait avant que le maire ne change d'avis et que je puisse reprendre là où on en était... »

On le... laissait vraiment monter ? Sérieusement ? Non mais... ça paraissait bien trop simple d'un coup, elle était où l'arnaque ? Il n'avait même pas eu à payer au change, pas un marron, pas une beigne, on venait de lui ouvrir donner droit de passage, comme ça ? Oui alors là, il se passait vraiment des choses bizarres... Enfin, pas question d'hésiter trois heures et de ne pas saisir une chance pareille. Clever s'avança rapidement.


« Super merci les gars, même si j'imagine que vous me lez ferez payer un jour. Du coup, à la revoyure ? »

Mais, avant que la brèche ne soit refermée dans ce bouclier vivant, Clever s'arrêta et se retourna vers les deux agents en leur désignant la rousse qui tentait de fuir du regard et en parlant suffisamment fort pour qu'elle l'entende.


« Ah, par contre, vous serez gentils de laisser aussi passer la demoiselle, on est ensemble. Et elle a tout autant de choses à dire que moi. »

Clever adressa un bref signe de tête à la rousse avant de prendre la direction des escaliers permettant de monter sur l'estrade. Elle avait le choix, si elle voulait faire entendre sa voix elle aussi c'était l'occasion ou jamais. Non pas qu'il lui faisait une fleur, mais ainsi ils seraient quittes pour l'aide qu'elle avait proposé de lui offrir. Même s'il ne se faisait aucune illusion, il ne s'en ferait pas une amie pour autant. Elle restait une femme. Et il n'y avait rien qui lui inspire moins confiance qu'une femme.
Il était enfin monté et le maire l'accueillit d'un sourire pincé. Oui oui, ne t'inquiète pas vas, on va s'occuper du reste nous-même mais certainement pas pour toi... L'air bravache et la tête haute, les sourcils froncés, Clever s'avança vers l'homme, tout aussi jeune que lui, qui se tenait derrière le pupitre.



----------------------------------------------------------------------



Bass' a écrit:
- Bor*** de m****... c'est pas parce que c'est la folie qui faut se permettre n'importe quoi ! DÉGAGEZ !! Vous voyez bien qu'il y a une fille par terre !

Plus d'une personne fut écartée de façon « musclée » et c'est une main ensanglantée (dont une phalange cassée) qui attrapa le bras d'Amélie. Je la tirais sèchement vers moi et la tenais pas les bras.

- Amélie !! Ca va ! T'as rien ?! Vite, on retrouve Ania et on se tire ! ANIA !!!



:nara:
Il y avait eu plus de peur que de mal et la jeune fille était seulement choquée et restait un peu sonnée par la chute et le flot de personne étouffant qui s'était pressé autour d'elle. Fort heureusement, l'endroit de la foule où se trouvaient Bass' et la demoiselle était relativement calme, d'ailleurs, la foule s'était calmée en majorité, curieuse de savoir ce qui se passait sur l'estrade et pourquoi on y laissait monter d'autres personnes que les élus.
C'est encore toute chamboulée qu'Amélie s'accrocha maladroitement à Bass' en lui saisissant les avant-bras.

:amelie:
« Je... ça... ça va... A... Ania elle est... ? Elle va... ? »

De ses grands yeux de biche couleur noisette Amélie suppliait son héros du regard pour qu'il lui donne une réponse rassurante quand elle remarqua sa main blessée.


:amelie:
« Bass'... Ta main... tu... Oh c'est ma faute... Je suis désolée... J'te l'jure... »

Amélie avait eut vraiment peur et maintenant qu'elle se sentait un peu plus en sécurité auprès du jeune homme, elle ne put s'empêcher de retenir quelques larmes, derniers vestiges de son angoisse passée et témoignages de son inquiétude encore présente.


De son côté, Ania se débattait comme une tigresse pour repousser du dos ou des coudes les gens qui s'approchaient trop d'elle et risquaient d'endommager l'instrument. Autour d'elle les choses se calmaient également, mais la foule était bien plus compacte là où elle se trouvait et protéger Angel devenait un calvaire... Elle n'était pas faible, mais face à des hommes qui faisaient parfois deux têtes de plus qu'elle, dur dur de faire le poids...


:ania:
« Han, poussez-vous ! Mais poussez-vous ! Vous allez l'abîmer ! Baaass' ! »
___________________

~ Kit by Litchi_San ! Thanks ! ^_^ ~
Revenir en haut
MSN
Charnel
Aventuriers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Déc 2009
Messages: 139
Rang stupide: Le petit cha' trop meugnon. ^___^
Masculin
Niveau de maîtrise de la Mana: 1er Sceau levé

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 15:34 (2010)    Sujet du message: Grande place centrale du parc – 14h00 Répondre en citant

Rien, c'était ce qu'il avait finalement plus ou moins loupé. Le maire n'arriva qu'un peu plus tard pour dire quelque chose de parfaitement prévisible... Franchement les avoir fais se déplacer pour ça, aucun intérêt... Si ce n'est de pouvoir voir en direct une côte de popularité basse commencer à creuser. Entre les folles qui gueulaient la fin du monde, des types sans volonté propres qui gobaient ça sans montrer le moindre signe de volonté propre. En même temps, les deux sous-développés qui se prenaient pour des singes auraient fait preuve d'un tant soit peu plus d'intelligence ça leur serait pas arrivé... Tout cela manquait cruellement d'intérêt, même quand un décoloré monta sur l'estrade pour commencer un discours avant de rester muet au beau milieu de celui-ci ou que abrutis tentèrent de passer en force... Tiens, d'ailleurs le gamin il lui aurait bien réglé son compte, mais pensant que les agents allaient le faire, Charnel avait décidé de ne pas bouger de là où il était, mais ça ne se passa pas aussi bien que prévu : voilà que les deux avaient le droit de monter! Tant pis... Allumant une cigarette, le grand gaillard attendit la suite, ne pouvant pas aller à l'estrade car on le fouillerait et ne pouvant pas laisser son sac là car au mieux on le volerait.
___________________
« Il n'y a pas de fausses religions, juste de faux dieux. »
Revenir en haut
Psymon
Freelancers

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2009
Messages: 182
Rang stupide: PPS Boy
Masculin
Personnage: Slayn
Niveau de maîtrise de la Mana: 0
Elément: Foudre

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 18:54 (2010)    Sujet du message: Grande place centrale du parc – 14h00 Répondre en citant

Le garçonnet regarda son avion postal atterrir là ou il le souhaitait. Son destinataire l'ouvrit et, ET!!! Rien... Se prenant la tête entre les mains le garçon trépigna sur sa branche. Toute fois, la situation semblait se décanter d'elle même. L'intervention de la mafia y était pour beaucoup. Les plus hystériques avaient trouvé de quoi les calmer.

"Raaaah!!! Mais quel crétin! Bon, moi j'en ai marre d'être ici.

Les choses ont l'air de se tasser... Je vais voir moi même ce qu'il se passe et voir si il y a un moyen de se tirer de cette ville déjà morte. Je pense qu'il faudra qu'on recrute des mecs. Les copains vont forcement rester ici pour réorganiser le crime dans cette ville et ça inclus leurs hommes... Et puis si je trouve des mecs qui pensent comme moi, ils ne seront pas de trop pour qu'on puisse se tirer vu la situation."

Il prend alors le soin d'accrocher la batte de Base ball, source d'inquiétude de la foule, à sa ceinture de poitrine et referme son long manteau pour la cacher. Il saute alors de sa branche et atterrit lourdement sur le sol.

"Ouch! J'aurai pas du faire ça..."

Il commença alors à se déplacer à travers la foule, écoutant les conversations, observant les apparences et les réaction afin de trouver tout ce qui pouvait être utile pour ses projets. Protégé du regard par les hommes en noir en cas d'éventuels débordements.

Son regard s'arrêta alors sur un homme qui dépassait en taille l'ensemble de la foule portant un sac. Un immense sourire sadique se dessina sur son visage. Un roc! Une montagne à gravir!


"Un putain de morceau... Il me le faut!"

Il avait quand même l'air pas commode le mec, il fallait lui reconnaitre une indéniable aura d'invincibilité. Un mot de trop et la moindre baffe de sa part était bonne a faire voler sa tête vers l'infini et au delà...
Il prit malgré tout le risque et s'approcha du mastodonte afin de tenter une approche. Profitant de sa petite taille, il se glissa à côté de lui. Le problème, c'était sa propre apparence. Il allait avoir un sérieux manque de crédibilité. Malheureusement, le gamin avait une bonne dose d'inconscience suicidaire à revendre.

Prenant un air détaché, il sortit un cigarillo à son tour qu'il alluma. Il expira longuement la fumée avant de s'adresser à voix basse à son voisin.


" Dis moi... Si un inconnu te proposait de s'associer à lui pour se tirer de cette ville en train de crever et voir comment se construire un avenir de richesse et de pouvoir afin de dominer un monde plus grand que celui ci. Il mourrai dans la seconde ou tu l'écouterai?"
___________________

"I thought what I'd do was, I'd pretend I was one of those deaf-mutes."


Dernière édition par Psymon le Ven 29 Jan - 00:29 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Thamy
Freelancers

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2009
Messages: 404
Rang stupide: Tim-Tham
Féminin
Localisation: Quelque part...
Personnage: Thamy Gorn
Niveau de maîtrise de la Mana: 0
Elément: Glace

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 23:53 (2010)    Sujet du message: Grande place centrale du parc – 14h00 Répondre en citant

Sur un arbre (toujours) perchée, assez haute pour contempler la foule, Thamy aurait pu se croire la princesse d'un royaume au ciel rougeoyant. Mais ce monde-ci ne l'intéressait déjà plus. Sans avoir la bougeotte de son jeune compagnon, elle avait la même envie que lui de mettre les voiles de cette ville qui ne pourrait plus rien lui apporter.
Elle qui avait été la petite fille chérie par son riche papa, qui avait été montrée comme une superbe et sage enfant, qui pouvait conquérir d'un regard l'attention de presque tous les hommes normalement constitués... Ces jeux, elle s'en était lassée. Si elle n'avait jamais eu la prétention de conquérir le monde, le découvrir semblait la meilleure des perspectives dorénavant dans cette ville où elle avait désormais l'image d'un ange de la mort. Cette étiquette lui convenait pourtant bien ; elle aimait l'image qu'elle renvoyait mais tant qu'à ce que rien ne soit plus pareil, autant partir voir ailleurs.

Slayn était descendu avec l'intention de "recruter". Elle soupira en se disant qu'elle devrait faire de même.
Mais sa descente de l'arbre fut plus féline et plus lente que son fougueux petit ami. Elle posa son pied nu sur l'épaule d'un homme des connaissances mafieuses du Kid et celui-ci s'empressa de l'aider à descendre, non sans reluquer en bon profiteur le joli derrière de la belle. Elle planta alors la pointe du sabre dans le sol juste à quelques millimètres du pied du gars et le fixa l'espace d'une seconde d'un air totalement innocent avant de lui sourire pleine de charme.
Puis elle esquiva Kandoo qui regardait pour le moment en direction de l'estrade pour se rapprocher du gamin et d'une masse de muscles qu'il tentait d'appâter. S'il n'y arrivait pas, il s'en prendrait une belle et même si elle l'aimait bien, elle apprécierait le spectacle... au moins pendant quelques temps avant de "s'inquiéter".

Elle croisa les bras, impatiente d'assister à la suite de ce spectacle.
___________________

Revenir en haut
Charnel
Aventuriers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Déc 2009
Messages: 139
Rang stupide: Le petit cha' trop meugnon. ^___^
Masculin
Niveau de maîtrise de la Mana: 1er Sceau levé

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 20:37 (2010)    Sujet du message: Grande place centrale du parc – 14h00 Répondre en citant

Soudain, de la fumée de cigarette fit son apparition de nulle part, accompagnée d'une petite voix de jeune garçon, à sa droite. Les mots étaient clairs malgré l'approche relativement indirecte, à croire qu'il cherchait à ne pas le brusquer... Malheureusement pour l'interlocuteur, rien que sa façon de parler n'allait pas en sa faveur. Après un bref regard du coin de l'œil, il vit que c'était le morveux de qu'on avait caillassé perché dans son arbre, tout à l'heure il semblait un peu plus affirmé... Avait-il évolué vers l'homme finalement? Enfin, vers l'enfant "trench-coat powa" aux cheveux décolorés, on pouvait pas trop en demander... Regardant de nouveau devant lui tout en mettant sa main droite dans sa poche, Gogul songea au discours en lui-même, ce qui le fit changer d'avis sur le genre d'évolution qu'avait subi ce gamin : c'était en fait de singe en rat qu'il avait évolué. Il se prenait pour Cortex, mais Charnel n'avait pas envie d'être un des nombreux Minus! Car c'était là le point principal sur lequel le grand gaillard n'était pas près d'adhérer : le partage du pouvoir... Le pouvoir ne se partage pas, il ne peut être détenu que par une seule et unique personne, en donner aux autres c'est en perdre soi-même. De toutes façons ce n'était pas ce genre de pouvoir qu'il voulait : dur d'avoir quelqu'un à affronter si tout le monde pisse dans son froc quand il entend notre nom. Car aux yeux de Gogul, le Kid n'était qu'un complexé qui cherchait à se venger des moqueries de son enfance qu'il n'avait qu'à moitié quitté.

Quelques petites secondes pour que tout ceci se passe dans la tête de l'Aryen, il était temps de donner une réponse non? Il plaça sa main gauche au niveau de sa mâchoire, sortit la droite de la poche pour la laisser au niveau de la ceinture, tourna la tête en direction du Kid avant de prendre la parole :

«Retourne jouer à la poupée morveuse.»

Provoquer le gamin de la sorte n'était pas une solution pour s'en débarrasser proprement, mais Charnel n'en avait pas spécialement envie. De toutes façons, maintenant que le Kid s'était fiché tout seul, s'il était vu dans une bagarre il allait passer un sale quart d'heure, Gogul n'était pas sans le savoir.
___________________
« Il n'y a pas de fausses religions, juste de faux dieux. »
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:40 (2017)    Sujet du message: Grande place centrale du parc – 14h00

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    War-Altimi Index du Forum -> Le continent de l'Oubli : Terra Dinis -> Tëoundra [centre] -> La Ville Illusoire -> Zone de promenade Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème crée par Neohart et Mitoko-chan pour http://war-altimi.level52.com